Plein gaz !!!!

 
 
 
 
 
La plus grande unité de méthanisation ouvre à Montpellier

La plus importante unité française de traitement de déchets ménagers par la méthanisation vient de voir le jour à Montpellier. L’unité pourra traiter les déchets d’environ 500.000 habitants, et produire la consommation en électricité de 25.000 personnes.

Montpellier a inauguré mardi la plus importante unité de traitement de déchets ménagers par la méthanisation de France. Ce procédé transforme la partie organique des déchets en compost et biogaz, «C’est un procédé naturel qui ne présente aucun danger pour les populations. Il est aussi 20% moins cher que l’incinération», a précisé Georges Frêche, président (DVG) de l’Agglomération de Montpellier et de la Région.


 
L’équipement, qui doit entrer en service dès mercredi, possède une capacité de traitement de 203.000 tonnes de déchets. Il pourra traiter les déchets d’environ 500.000 habitants. Le biogaz et le compost issus du traitement des déchets serviront notamment pour l’agriculture. Quelque 30.000 mégawatts/heure (MWh) d’électricité seront produits par l’unité et revendus à EDF, soit la consommation de 25.000 habitants.

L’investissement représente 73,3 millions d’euros, financés à 86% par l’Agglomération de Montpellier. La Région Languedoc-Roussillon a apporté 12,5% des fonds nécessaires, et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) s’est engagée à hauteur de 1,5%. L’exploitation de l’unité a été confiée pour dix ans à un groupement d’entreprises mené par Novergie (Groupe Suez), comprenant également et Vinci Environnement et Sogea Sud. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la gestion globale des déchets dans le département de l’Hérault. Celui-ci, qui produit 1,3 million de tonnes de déchets par an, a du en exporter environ 400.000 tonnes l’an dernier vers les départements voisins pour traitement.

01/07/2008
01/07/2008 01/07/2009 2 batiactu Autour du BTP 1 2

 

  Se chauffer ou s’éclairer grâce aux déchets.

 

D’ici à la fin de l’année prochaine, une société de valorisation de biogaz de décharge, GAS Environnement, devrait exploiter le centre de stockage des déchets ultimes d’Audenge. Il s’agit de puiser le méthane produit par la décomposition des ordures, pour l’utiliser comme combustible dans des moteurs. Ces derniers produiront de l’électricité revendue à EDF pendant près de quinze ans.

« Avec les stocks d’Au­denge, nous pouvons produire de l’électricité pour 7 000 habitants », commente Xavier Joly, le directeur général de la société. Cette technique reste peu développée en Gironde – et en France -, puisque le centre de stockage de Lapouyade est le seul à la pratiquer. « Le biogaz est toujours récupéré, précise Laurent Vitry, chargé de mission pour le plan de gestion des déchets ménagers et assimilés de la Gironde. Mais pour éviter les risques d’explosion, il est généralement brûlé. »

Pourtant, la revalorisation du biogaz existe depuis quinze ans en Allemagne. « Ça commence à arriver en France, reconnaît Xavier Joly. Surtout depuis 2006 : avec la nouvelle tarification, l’électricité est revendue plus cher » La société prévoit d’ailleurs de mettre en oeuvre d’autres projets de ce type en Aquitaine. De son côté, le syndicat mixte de collecte et de traitement et des ordures ménagères du Médoc (Smicotom) étudie la valorisation du biogaz au centre de stockage des déchets ultimes de Naujac. Si le projet aboutit, les trois centres de Gironde – Lapouyade, Audenge et Naujac – seront valorisés.

Orianne Dupont – ©2007 20 minutes

Cet article a été publié dans Ernergie nouvelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s