Habitat solaire

 L’habitat solaire récompensé
 
 
  

Le concours "Habitat solaire, habitat d’aujourd’hui", organisé par l’Observ’ER, l’Observatoire des énergies renouvelables, prime tous les deux ans les réalisations bioclimatiques les plus remarquables, réalisées en France métropolitaine et en outre-mer.

Découvrez les lauréats 2008. 

            
Les énergies renouvelables ont plus que jamais la cote ! Pourtant cela fait déjà vingt ans que le concours "Habitat solaire, habitat d’aujourd’hui" organisé par l’Observ’ER, promeut l’architecture bioclimatique. Son objectif ? "Valoriser le potentiel de l’énergie solaire dans l’architecture en construction neuve comme en réhabilitation." Réalisations remarquables, innovation, esthétique : à partir de ces critères, le palmarès permet de dresser également tous les deux ans un panorama de l’état de ce type de construction en France métropolitaine et en outre-mer.

Pour sa onzième édition cette année, le jury d’experts  a récompensé treize réalisations, des prix remis la semaine dernière, sur les 111 candidatures qui lui sont parvenues. Le palmarès distingue notamment des "réhabilitations exemplaires", rappelant l’importance que revêt l’action sur l’existant. La revue Systèmes Solaires, Le Journal des énergies renouvelables note également que le bois semble s’imposer de plus en plus comme la technique préférée des concepteurs de maisons solaires, de même que l’utilisation courante de l’aérothermodynamique – avec les systèmes de ventilation double flux – et du photovoltaïque dans ce type de construction bioclimatique. Pour chaque réalisation, le ratio de consommation d’énergie annuelle pondérée au mètre carré est toujours inférieur à 100kWh/m2.an, les meilleurs descendant à 30 ou 40kWh/m2.

Une architecture bioclimatique "en bonne santé"

Dans son éditorial, Alain Liébard, le président de Observ’ER, souligne que ce concours confirme la "bonne santé de l’architecture bioclimatique et la montée en puissance des énergies renouvelables." Et de citer également une étude* de bon augure sur ce thème : menée par l’Ifop pour le compte de l’Observatoire de la profession d’architecte, elle indique que 83% des architectes interrogés déclarent "tenir compte du développement durable dans leur métier", dont 43% "beaucoup". De plus, parmi les différents aspects qui concernent le développement durable, ils sont 70% à vouloir rendre prioritaire dans l’exercice de leur métier "l’utilisation des énergies renouvelables pour l’alimentation énergétique des bâtiments", tandis que 53% estiment qu’il faut mettre l’accent sur

"le recours à des matériaux non polluants dans la construction des bâtiments."

Alain Liébard en profite également pour confirmer la tenue du prochain concours "Habitat solaire Habitat d’aujourd’hui" pour 2010, doté notamment d’un prix "Bâtiment à énergie positive". La douzième édition sera lancée en avril 2009.

    

maisonapart.com / 28 11 2008

Cet article a été publié dans Ernergie nouvelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s